Le coeur des compétences, un outil pour dire « Je t’aime », « Je suis là », « Je crois en toi » et « Je fais attention à toi » aux enfants

Dans son tout nouveau livre « 1,2,3 je me mets à l’éducation positive », Véronique Maciejak propose de construire un mind map (carte mentale) en forme de coeur avec les compétences des enfants. Un outil riche que je vous présente tout-de-suite !

Il s’agit d’observer votre enfant et de faire figurer des qualités/des talents/des forces au bout des branches du mindmap. Pour guider notre regard, il suffit de remarquer les expressions de joie ou une intense concentration quand il pratique une activité. C’est à ce moment là qu’il est dans son « élément ».

Une fois le mind map du coeur terminé, remettez-le à votre enfant (ou glissez-le dans une enveloppe à poster au courrier) et commentez-le en racontant les expériences concernées :

« J’ai écrit « créativité » car j’ai vu que tu t’amusais beaucoup à inventer de nouvelles formes avec ta pâte à modeler ou à fabriquer des objets étonnants avec tes jeux de construction. « 

« J’ai écrit empathie car tu arrives à identifier tes émotions et celles des autres. Et même de comprendre ce qui les a provoquées ».

Cet outil est judicieux pour plusieurs raisons :

  • Il remplit le besoin d’attention de l’enfant (qui comprend qu’il est observé avec bienveillance)
  • Il permet de resserrer les liens affectifs (l’attention est une preuve d’amour)
  • Il donne confiance et fait prendre conscience à l’enfant de ses qualités afin de pouvoir les développer
  • Il facilite le renforcement positif en permettant à l’enfant d’intégrer les comportements que vous avez remarqués et qui sont inscrits autour du coeur (« ah oui, j’ai rangé ma chambre et j’aime bien classer les objets »)
  • Il nous rappelle en tant que parents que nous sommes les spectateurs privilégiés de leur évolution
  • Le coeur central évoque cette amour inconditionnel qui sert d’engrais à son épanouissement et de repère à nous, parents, pour nous rappeler l’essentiel, même dans le stress et l’énervement.

 

 

D’autres utilisations/présentations possibles du coeur :

  • l’enfant peut remplir lui-aussi ce coeur à propos d’un ami, d’une soeur, d’un frère et lui offrir
  • l’enfant peut remplir un coeur à propos de sa mère et de son père pour mettre en évidence les comportements appréciés (et pour les reproduire)
  • au lieu d’écrire, vous pouvez coller une photo de l’enfant en action (et un portrait au centre du coeur)

À lire : « 1,2,3 je me mets à l’éducation positive » de Véronique Maciejak 

Disponible sur :

 

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *