Une BD pour aider les enfants à se concentrer

les-petites-bulles-de-lattention« Le but de cette bande dessinée est de proposer une sorte de manuel de l’attention sous une forme adaptée aux plus jeunes, enfants et adolescents. D’image en métaphore, la BD explique ce qu’est l’attention, son fonctionnement et propose des moyens pratiques de l’apprivoiser. L’accent est mis sur la métacognition, c’est-à-dire la connaissance de son propre fonctionnement mental et son observation dans vie de tous les jours »

Et là, je dis bravo ! un grand bravo à l’auteur Jean-Philippe Lachaux, directeur de recherche en neurosciences cognitives. Car cet ouvrage, tant dans sa forme que dans son contenu, est une aide précieuse pour tous. En effet, les parents et éducateurs pourront ainsi comprendre le « manque d’attention » des enfants/élèves et les aider à développe leur capacité de concentration.

Pour les enfants, la lecture de la BD (en toute autonomie à partir de 7 ans ou via leurs parents/enseignants avant 7 ans) leur permettra de mieux connaitre leur cerveau (et ses 100 milliards de neurones) et d’apprendre des techniques simples pour optimiser son fonctionnement.

Le livre contient trois parties :

  • la BD en elle-même, conçue intégralement par l’auteur
  • un guide contenant de nombreuses informations, des éclairages et des exercices pratiques
  • les questions fréquentes des enfants

J’ai particulièrement apprécié les moyens mnémotechniques et autres métaphores qui facilitent grandement cet apprentissage de l’attention : l’abeille-regard, les neurones-aimants (circuit de la récompense), les neurones-chefs (cortex préfrontal), etc.

Les bulles de l'attention : se concentrer dans un monde de distractions Les bulles de l'attention : se concentrer dans un monde de distractions Les bulles de l'attention : se concentrer dans un monde de distractions
Les bulles de l'attention : se concentrer dans un monde de distractions

Nous retiendrons plusieurs conseils pour s’entrainer à développer l’attention :

  • faire une seule chose à la fois
  • prendre conscience de son regard (le regard-abeille) et le rappeler si nécessaire
  • se fixer un objectif précis avant une tâche (le visualiser mentalement pour mobiliser les neurones chefs au maximum)
  • imaginer les étapes du processus de réalisation
  • décomposer cet objectif en objectifs plus petits si besoin
  • faire pause pour ne pas céder aux PAM (Passer à Autre chose qui a l’air Mieux)
  • se féliciter soi-même (ainsi on se sert de la spécificité des neurones-aimants)
  • utiliser le PIM : Pouce, Index, Majeur (Perception, Intention, Manière d’agir)
  • méditer pour rester attentif et présent
  • se reposer et dormir suffisamment car la fatigue rend inactifs les neurones-chefs

 

Les petites bulles de l’attention: Se concentrer dans un monde de distractions de Jean-Philippe Lachaux est disponible sur

 

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *