7 précieux conseils de psychologues d’Harvard pour des enfants épanouis !

Les psychologues de la célèbre université d’Harvard ont compilé les meilleurs conseils en éducation pour développer des qualités telles que l’éthique, la compassion, l’empathie, le respect et la bienveillance chez les enfants. Pourquoi développer plutôt que faire naitre ? Car les enfants ont déjà ces graines en eux. Ces conseils visent à créer un environnement propice à leur croissance.

 

1) Passer du temps avec les enfants

Cela consiste à leur accorder une attention pure le plus souvent possible et à multiplier les activités en commun (comme la co-lecture ou des jeux) ainsi que les discussions à coeur ouvert sans jugements. Pour les discussions à coeur ouvert, il s’agit d’échanger sur les expériences, les ressentis, les pensées. Pour cela, ce type de questions peuvent aider :

« Qu’as-tu le plus apprécié aujourd’hui ? Qu’as-tu le moins aimé ? »

« Qu’est ce que tu as accompli qui te rend fier ? »

« Quelqu’un a-t-il fait quelque chose de gentil pour toi ? As-tu fait quelque chose de gentil pour quelqu’un ? »

« Qu’as-tu appris de nouveau aujourd’hui ? »

papa joue avec sa fille

2) Être un modèle

C’est surtout en nous regardant que les enfants apprennent. Il est donc essentiel de faire montre des valeurs que nous voulons qu’ils développent.

Ainsi, faisons-nous preuve d’équité, utilisons-nous la communication non-violente, nous excusons-nous ou tentons-nous de réparer en cas de faux pas, exprimons-nous notre gratitude, verbalisons-nous nos émotions, parlons-nous de nos faiblesses et de nos forces, prenons-nous soin de nous, aidons-nous les autres ?

être un modèle

3) Leur apprendre à tenir leurs engagements et à contribuer au bon fonctionnement de la communauté

La gentillesse et l’éthique sont des vertus qui permettent de contribuer à la bonne marche de la société. Il est donc important d’en discuter avec eux et de leur rappeler qu’ils peuvent, par leur comportement, leurs actes et leur présence influer sur le monde qui les entoure. Et que même si d’autres ne respectent pas ces principes, il est toujours possible de garder ses positions. C’est, notamment, le principe de la communication non-violente de Marshall B. Rosenberg.

communauté

4) Offrir des opportunités de pratiquer la bienveillance et la gratitude

L’expression régulière de la gratitude rend heureux, c’est un des piliers de la psychologie positive. Il est donc judicieux d’en faire un rituel quotidien : « de quoi es-tu reconnaissant aujourd’hui ? » et d’apprendre l’art de remercier (par des mots, des écrits,…).

Créer des opportunités de pratiquer la bienveillance c’est donner des responsabilités au sein de la famille (pour des tâches ménagères par exemple), suggérer d’aider des camarades de classe, …

Parmi les notions importantes à aborder, se trouve la justice. Il s’agit d’en faire preuve et de remarquer les actes de ce type dans la vie de tous les jours.

5) Agrandir le cercle d’attention de l’enfant

J’appelle ce principe : ouverture du champ d’empathie.

En effet, les enfants ont besoin de savoir qu’ils peuvent dépasser le cercle familial pour réfléchir et avoir une influence sur le monde. Afin de les sensibiliser, il est nécessaire de les interroger sur ce que pensent et ressentent les autres.

 

hand-838975_1280

6) Promouvoir la capacité des enfants à penser et agir de manière éthique

Leur montrer, par exemple, que le simple fait de sourire ou d’écouter quelqu’un, peut le soulager et changer son humeur et même le cours de sa journée.

L’union fait la force est aussi un principe à prôner.

Avec mon fils, nous visionnons souvent des vidéos où des personnes portent assistance à d’autres ou s’inscrivent dans des actes altruistes. Je l’interroge ensuite sur ce qu’il éprouve et nous discutons des différentes façons de pouvoir aider à notre tour. Puis nous passons à l’action dès que possible.

7) Aider les enfants à développer leur maitrise de soi et à gérer leurs sentiments

L’intelligence émotionnelle est indispensable au bien-être et à la compréhension d’autrui.

Il est donc essentiel d’apprendre à l’enfant à identifier ses émotions, les accepter, les gérer.

Pour gérer les émotions fortes comme la colère, voici un exercice simple et efficace en trois étapes : 1) s’arrêter et fermer les yeux 2) prendre une grande respiration par le nez 3) expirer par la bouche en comptant jusqu’à 5.

En ce qui concerne les compétences sociales, nous devons montrer à l’enfant comment résoudre les conflits pacifiquement (on revient à la communication non-violente).

child-776427_1280

 

Source

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous-aussi, vivez une parentalité positive ! Rejoignez le mouvement ! 🙂