Activité positive : 7 raisons d’apprendre la photographie à un enfant

photography-644268_1280

Des recherches ont démontré que la photographie était un puissant vecteur de bonheur. Je vous invite à découvrir les 7 raisons qui rendent l’apprentissage de la photographie chez les enfants incontournable. De plus, les vacances approchent, donc c’est le moment idéal pour se lancer !

  1. PLEINE CONSCIENCE/CONCENTRATION : La photographie favorise la focalisation sur le moment présent. On parle de pleine conscience. De plus, la photographie améliore la concentration et la patience.
  2. GRATIFICATION : L’effort consenti pour prendre la photo donne un résultat palpable et immédiat activant le circuit neuronal de la récompense. C’est une véritable satisfaction du travail accompli, duplicable quand bon nous semble.
  3. CURIOSITÉ : La photographie développe la curiosité qui, on le sait, rend heureux.
  4. DISSOCIATION :Photographier entraine à adopter une perspective différente. C’est comme si nous regardions le monde avec un oeil nouveau. Cette mécanique mentale facilite la dissociation. En gros, l’enfant parviendra à s’observer et ainsi à quitter un point de vue subjectif émotionnellement chargé au profit d’un point de vue plus objectif et neutre. Cela atténue les émotions désagréables.
  5. CRÉATIVITÉ : La photographie, en tant que forme d’art, développe la créativité. Et créer transforme le cerveau en feu d’artifice.
  6. DÉCOUVERTE/PARTAGE : Pratiquer la photographie est une excellente motivation pour sortir découvrir le monde, la nature et la vie qui y foisonne, les personnes avec toutes les histoires qu’elles portent. 
  7. ANCRAGE POSITIF : L’apprenti photographe pourra capter les instants qui le ravissent et les ranger dans sa boite à bonheur. En cas de blues, il se replongera dans ces souvenirs joyeux et améliorera son humeur.

 

L’apprentissage de la photographie constitue donc un magnifique cadeau pour la vie. 🙂

 

Quelques conseils

  • Si vous n’êtes pas vous-même spécialiste en photographie, je vous préconise de vous lancer dans l’aventure aussi car les raisons évoquées pour les enfants sont aussi valables pour les adultes. La photographie chasse la déprime !
  • Ne jugez pas les photographies de votre enfant. Décrivez simplement ce qu’il a shooté, c’est la meilleure manière de l’encourager.
  • Ne l’encombrez pas non plus avec trop de technique pour commencer. Expliquez-lui simplement les principales fonctions et laissez-le faire sa propre expérience.
  • Ouvrez un dossier  avec son nom sur votre ordinateur pour y ranger ses clichés.
  • Faites des selfies amusants ensemble (grimaces incluses)
  • Invitez-le à ouvir un photo-journal voire même un blog.
  • Sur un logiciel, montrez-lui comment transformer ses photos avec différents filtres, varier le contraste, la luminosité : faites le lien avec ses souvenirs en lui disant qu’il a le même logiciel de retouche dans sa tête. Il a le pouvoir de rendre plus éclatantes certaines images réjouissantes et d’en faire disparaitre ou retoucher d’autres moins plaisantes. C’est une excellente introduction à la programmation neurolinguistique. 🙂
  • Profitez en pleine conscience de ces formidables moments de partage et de joie avec votre enfant. 🙂

Avec quel appareil débuter :

J’ai tout d’abord confié à mon fils la précédente version du Samsung WB35F. Le mode automatique est pratique et les photos sont de très bonne qualité. Deux défauts, il n’est pas étanche et craint les chutes…

Sinon, vous pouvez opter pour la Kidizoom Action Cam et sa panoplie d’équipements (dont un boitier étanche). Elle est anti-choc et peut facilement s’utiliser à partir de 5 ans pour la photo et la vidéo. Elle est disponible sur Amazon.fr.

 

 

Je vous conseille la lecture de ce livre :

Composez, réglez, déclenchez! La photo pas à pas

composez

 

3 Commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *