7 phrases essentielles pour augmenter le bonheur des enfants

Voici 7 phrases simples à dire chaque jour aux enfants et à s’adresser à soi-même, en toute bienveillance. Pour plus de bonheur.

7 phrases essentielles pour augmenter le bonheur des enfants

  1. « Je t’aime inconditionnellement. »
    La base du bien-être de tous est l’attachement via le ressenti et la démonstration d’un amour inconditionnel . Donc les formules du style « Si tu ne fais pas ça, alors… »  sont à bannir. Préférez :  « je t’aime parce que tu es toi ». Et remplacez le chantage par d’autres méthodes (voir cet article). Vous verrez, tout le monde y trouvera son compte. 🙂
  2. « Je reconnais tes émotions »
    Les émotions sont utiles. Les nier ou les ignorer, c’est être une autre personne et subir leurs effets avec une plus grande intensité, plus tard. Une émotion désagréable est d’autant plus importante qu’elle est provoquée par l’absence d’un besoin. Si ce besoin est rempli, l’équilibre est retrouvé et l’émotion est traversée. Pour reconnaitre au mieux une émotion, paraphrasez ce que vous entendez de la bouche de votre enfant et insérez le vocabulaire des émotions afin qu’il parvienne, lui-aussi, à verbaliser de mieux en mieux ce qu’il a sur le coeur (jolie formule). « Je vois que cette situation te blesse. » « Tu ressens de la tristesse. » « Quelle est l’intensité de tes émotions ». Et n’oubliez pas de remarquer les émotions agréables car cela les sublime encore plus !
  3. « Je t’écoute » 
    Pour être écouté, il est nécessaire d’écouter avant ! Et d’en donner les signes. L’écoute est un don. Et l’écoute, la vraie, apaise et rend heureux. L’écoute active consiste à ne pas juger ce qu’on entend, notamment (voir cet article).
  4. « Je te regarde » 
    Un regard bienveillant est une fantastique preuve d’attention et un formidable encouragement ! Si vous souhaitez néanmoins poser des mots, décrivez ce que vous voyez et posez quelques questions de curiosité sur des aspects précis des actes de votre enfant.  Mais surtout : ne critiquez pas, ne dites pas ce que vous auriez fait, ne comparez pas, ne posez pas d’étiquette (c’est nul, c’est bien, tu es intelligent, tu es idiot),…
  5. « Faisons ensemble »
    On peut lire ensemble, jouer ensemble, courir ensemble,… faire ensemble c’est offrir sa présence et son attention orientées vers un objectif commun. C’est aussi dire : « j’aime partager des moments avec toi », « j’aime être avec toi, tout simplement ». Cerise sur le (grand) gâteau : faire ensemble invite à penser collectif. C’est un atout précieux pour la société.
  6. « Merci » 
    La gratitude amplifie le bonheur de celui qui l’exprime et de celui qui la reçoit. Plus nous sommes conscients de la reconnaissance que nous éprouvons, plus la vie est douce et brillante.
  7. « Tu as le droit d’échouer, cela prouve que tu essayes. Echouer est la seule manière de réussir. « 
    L’échec peut rapidement entamer l’estime de soi (et le bonheur). Aidons les enfants à le considérer comme une chance d’apprendre, d’évoluer et de changer. Tout est possible. Pour rebondir sur cette phrases, les parents ont l’opportunité de pouvoir jouer les spectateurs/enregistreurs de moments de vie : rappelez à votre enfants ses réussites passées lorsqu’il doute et vous verrez que le moral remontera en flèche ! 🙂

 

Vous avez aimé ? Partagez ! Merci ! 🙂

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *