7 astuces pour des matins sans stress (et des départs à l’heure)

Comment être à l’heure et moins stresser dès le matin en « faisant équipe » avec nos enfants.

Notons que crier, menacer ou encore dire « dépêche-toi » ou « je pars sans toi » chaque seconde sont des méthodes qui augmentent l’anxiété, ralentissent le mouvement et associent les matins à des émotions désagréables (ancrage négatif). Nous allons donc éviter cela et prôner 7 astuces à  la fois efficaces et amusantes :

  1. S’amuser

    Faites parler les chaussures ou le cartable afin d’augmenter la motivation pour collaborer. Les enfants adorent jouer ! Profitons-en !
    « Dis donc la chaussure, qu’est-ce que tu fabriques ? Le pied de Max t’attend pour partir ! »

  2. Donner un choix

    Les choix sont une source d’engagement et d’autonomie pour les enfants.
    « Préfères-tu mettre le pantalon vert ou la robe orange ? »
    « Veux-tu marcher jusqu’à la voiture en sautant comme un lapin ou en marchant sur le côté comme un crabe ?« 

  3. Responsabiliser

    En donnant des responsabilités aux enfants, ils sont en confiance et collabore mieux.
    « Peux-tu régler le minuteur/timer ? J’ai besoin  de ton aide pour m’indiquer quand c’est l’heure de partir ?« 

  4. Essayer la résolution de problème

    Afin de progresser dans l’organisation, mettons à contribution l’intelligence des enfants pour résoudre les problèmes.
    « Ce n’est pas facile de se souvenir de tout ce que nous avons à faire le matin. Que penses-tu de faire une affiche ? As-tu d’autres idées pour faciliter l’organisation?« 

  5. S’appuyer sur des rituels

    Les rituels et les habitudes sécurisent les enfants. Faites-les participer à leur élaboration et testez-les jusqu’à trouver les plus efficaces.
    « Voyons quelle est la prochaine étape sur ta liste du matin. » (voir rituel du matin)

  6. Se préparer en musique

    La musique entrainante fournit de l’énergie et sert de repère temps. Alors créez une play-list du matin pour les différentes étapes.
    « À la fin de cette chanson, on est tous devant la porte, prêts à partir.« 

  7. Reconnaitre les sentiments

    Les émotions non exprimées se cumulent et menacent d’exploser. Les enfants ont besoin de nous pour les traverser et les réguler. Alors reconnaissons leurs ressentis et favorisons leur verbalisation. L’empathie soulage et apaise, restituant le bien-être et la capacité à réfléchir et agir.
    « Ce n’est pas facile de sortir d’un lit douillet et chaud. C’est agréable de se blottir dans son lit quelques minutes de plus !« 

Source : « Parler pour que les tout-petits écoutent » de Joanna Faber et Julie King

2 Commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous-aussi, vivez une parentalité positive ! Rejoignez le mouvement ! 🙂