Avant 6 ans, inutile de dire « dépêche-toi » à un enfant

Les adultes se projettent souvent dans le passé et dans le futur. On appelle cela l' »évasion mentale ». Ce n’est pas le cas des enfants qui sont totalement absorbés dans l’instant présent. On ferait bien de les imiter plus souvent d’ailleurs, mais c’est un autre sujet…

Revenons à notre thème principal. Catherine Gueguen insiste dans son livre « Vivre heureux avec son enfant » sur le fait qu’en dessous de 5/6 ans, les enfants n’ont pas la notion du temps car leur cerveau n’est pas suffisamment mature pour cela.

Ainsi, voici quelques expressions qui ne parlent qu’aux adultes mais n’ont aucune signification pour nos bambins :

« Dépêche-toi ! »

« On est retard. »

« Arrête de traîner. »

« Il est l’heure. »

 

Hop, cela libère un peu de temps de parole constructif  et le stress baisse aussi puisque ces expressions ont tendance à l’alimenter !

En revanche, si on persiste à mettre la pression avec ce type de phrase, il se peut que votre enfant associe le temps à des émotions désagréables toute sa vie. En effet, les psychologues ont montré que la répétition de ce scénario anxiogène dès l’entame de la journée (au réveil, lors du départ pour l’école, pendant le petit déjeuner…) créait une tendance à détester le matin… comme un conditionnement que les enfants expriment d’abord par des grognements puis, une fois adulte, comme des symptômes de la « maladie » étiquetée « je ne suis pas du matin ».

 

Des alternatives ? Il y en a ! Chouette !

  • « A la fin de la musique, nous décollons ! » : utilisez des musiques appréciées par l’enfant et rythmez ainsi les tâches à accomplir dans la journée. A la fin de la musique, la tâche se termine et on peut même l’accomplir en dansant et chantant !
  • « Dès que tu es prêt(e), tu vas au bain, t’habiller… cela te laisse le temps de finir ce que tu es en train de faire. »
    On ne parle pas de temps mais d’activités en commençant par « dès que » pour intégrer la succession des actions.
  • Le plateau de jeu : l’enfant fait comme s’il incarnait un des animaux sur le plateau et avance d’une case à chaque fois qu’une tâche est menée à bien. Rigolo et efficace. (plus de détail ici)
  • L’horloge des routines : ces horloges sont visuelles et l’enfant peut suivre le déroulement des étapes et l’associer progressivement à l’écoulement du temps avec la course des aiguilles.


 

Source : Family Deal 

 

  • « Le timer » : Le Timer est un chronomètre qui permet aux enfants d’apprendre à s’organiser en fonction du temps nécessaire pour chaque tâche à réaliser afin de gagner en autonomie.On peut l’utiliser en classe ou à la maison. En voici un aimanté (dispo ici).

Et pensez bien à décomposer les tâches : s’habiller = mettre la chaussette gauche, puis la droite, puis passer au pantalon, etc.

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *